Culture prolongée au stade de blastocyste

blastocyste

Culture prolongée au stade de blastocyste

Le stade embryonnaire dénommé blastocyste est le stade cellulaire de l’embryon (in vivo et in vitro) obtenu après 5 ou 6 jours de développement, on parle alors au laboratoire de « culture prolongée ».
C’est à ce stade physiologiquement que l’embryon s’implante dans la cavité utérine.

Les avantages :

  • Une meilleure sélection embryonnaire apportée par la culture prolongée. les embryons aptes à poursuivre leur développement jusqu’au stade blastocyste témoignent d’un certain potentiel de développement.
  • Un transfert embryonnaire plus « physiologique » par une meilleure synchronisation «utérus/embryon ». C’est-à-dire que l’effet de l’environnement utérin est plus proche pour un blastocyste qui se trouve naturellement à ce stade dans l’utérus que pour un embryon précoce qui se trouve naturellement au niveau de la trompe.
  • Diminuer le taux de grossesses multiples en AMP en diminuant le nombre d’embryons transférés. Les grossesses multiples sont associées à une incidence accrue de morbidité et mortalité maternelle, néonatale et périnatale.

Les limites :

  • La plus importante étant le taux réduit d’embryons clivés atteignant le stade blastocyste ce qui représente une diminution importante d’embryons pour les couples.
  • L’absence de transfert embryonnaire est consécutive à un arrêt de développement in vitro des embryons placés en culture prolongée.
  • Après des échecs répétés de transferts embryonnaires à J2 ou J3.
  • Chez des femmes avec une bonne réponse ovarienne associée à un développement embryonnaire précoce satisfaisant pour diminuer le taux de grossesse gémellaire.
  • Certaines femmes peuvent également présenter une contre-indication formelle à la grossesse multiple.
  • Chez des patientes ayant une mauvaise qualité embryonnaire répétée.

Des études tendent à montrer que l’analyse morphologique conventionnelle a des limites dans son aptitude à prédire la viabilité embryonnaire. Ainsi, des embryons apparemment de mauvaise qualité au 2e ou 3e jours peuvent sembler de meilleure qualité et atteindre le stade blastocyste au 5e jour ou 6e jour de culture prolongée.

La stratégie de transfert après culture prolongée vous sera proposée après concertation clinico-biologique si elle s’avère être la prise en charge la plus adaptée à votre dossier.